Accueil Les News LA GRANDE NUIT DES CHANSONNIERS ET MAITRES DE LA PAROLE : Une...

LA GRANDE NUIT DES CHANSONNIERS ET MAITRES DE LA PAROLE : Une réussite

36
0

La première édition de la grande nuit des chansonniers et maîtres de la parole a eu lieu le vendredi 16 juin à l’Institut Français au Plateau. Des chansonniers et maîtres de la parole venus des différentes régions de la Côte d’Ivoire ont démontré leur savoir-faire au cours de cette soirée. Ce spectacle est une initiative d’Alain Taïlly, ex-directeur du CNAC.

C’est aux environs de 20h que la grande nuit des chansonniers et maîtres de la parole démarre le vendredi 16 juin avec le Collectif Au Nom du Slam et Alain Taïlly. A travers des lyrics, sept membres du Collectif et l’ex-directeur du CNAC visitent les grandes zones de Côte d’Ivoire. Ainsi le Nord, le Sud, le Centre, l’Est, l’Ouest et le Centre-Ouest du pays sont passés en revue à la grande joie du public.

Puis au tour des femmes bété venues de Gagnoa de faire leur entrée sur la scène par des chants et danses. Ce qui soulève des applaudissements des spectateurs. Ensuite, viennent les N’Zima Kôtôkô avec leur Abissa. Mais l’arrivée de Soro Yardjouma de Siempurgo et de Kané Saman sur le podium crée l’hystérie chez le public. Avec sa voix imposante et sa gestuelle, Soro de Siempurgo ‘’envoûte’’ les spectateurs. Des spectateurs montent sur la scène pour danser avec lui et procède à des ‘’travaillement’’. Même son de cloche avec la doyenne Allah Thérèse qui a littéralement émerveillé tout le monde. Sans oublier les Abrons et les Wês qui ont également fait admirer leur tambour et voix.

Durant plus d’une heure et demie, huit régions de la Côte d’Ivoire comme le District d’Abidjan, le Sud-Comoé, le Bélier, le Haut-Sassandra, le Gontougo, le Guémon, la Bagoué et le Bafing ont investi l’Institut Français avec leurs chansonniers et maîtres de la parole.

L’initiateur de cet événement, Alain Taïlly est visiblement heureux d’avoir réuni sur une même scène des chansonniers et maîtres de la parole de Côte d’Ivoire pour l’édition 2017. ‘’Merci à tous ces chansonniers venus du Gôh, de Boundiali, Guémon, Bagoué, etc. qui nous ont gratifié de ce beau spectacle’’, dit-il. Un spectacle qui a montré tout le savoir-faire de l’art oratoire en Côte d’Ivoire.

Bien avant, durant deux jours (les 14 et 15 juin), l’Institut Français a aussi reçu des musicologues, sociologues, des artistes et des experts des médias et multimédia pour parler de l’art oratoire à travers des ateliers, panel et des conférences.

 

 

Patrick Bouyé 

bouyepat@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici