Depuis plusieurs semaines, la nouvelle série télé sénégalaise ‘’Maîtresse d’un homme marié’’ a déclenché une grosse polémique à Dakar. Diffusée par la chaine 2sTV, elle fait l’objet de violentes attaques, notamment de la part du Comité de défense des valeurs morales du Sénégal. « Dépravation des mœurs », « comportements déviants », « promotion de l’obscénité » sont les reproches que le comité fait à ce film. Des reproches partagés par Mame Mactar Gueye de l’ONG islamique Jamra. « Cette série fait la promotion de la pornographie verbale, de l’obscénité, de l’adultère et de la fornication, condamnés par la morale la plus élémentaire, mais aussi par les deux religions du Sénégal que sont l’islam et le christianisme ». Une plainte a été déposée devant le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA). La série risquait une interdiction de diffusion. Il y a quelques jours, le Conseil a annoncé des sanctions. Moins lourdes finalement, puisque la série peut continuer à être diffusée. Mais elle devra corriger certaines images en tenant compte des reproches qui lui sont faits. Si ces mesures ne sont pas respectées, il pourrait s’en suivre « le retardement de l’heure de diffusion ou l’interdiction de la diffusion du téléfilm par le CNRA.»

Rappelons que la série raconte l’histoire de la vie compliquée de Marème Dial, une jeune Sénégalaise qui entretient une liaison avec un homme marié. Un personnage campé par l’actrice Halima Gadji.

C. Simba

Laissez un commentaire