Depuis quelque temps, le torchon brûle entre deux chanteuses camerounaises : Lady Ponce et Coco Argenté. Après les attaques verbales à travers les réseaux sociaux, la guerre s’est déportée devant les tribunaux depuis la plainte déposée contre Coco par Lady. L’audience prévue le 27 août a été reportée au 8 octobre prochain (pour consignation).

Cette guerre a commencé il y a quelques mois à partir du projet Bikutsi wake-up. Initié par Coco Argenté, ce concept visait à réunir les faiseuses de bitkusi : Coco argenté, Mani Bela, Majoie Ayi et Lady Ponce. Mais, finalement, cette proposition n’a pas rencontré l’assentiment de cette dernière. Et le refus de Lady Ponce de participer à ce projet n’a pas été apprécié par Coco Argenté. Surtout parce que la Ponce l’a fait sur les réseaux sociaux.

« J’ai demandé à mes consœurs, je souhaitais que nous travaillions ensemble. Celles qui étaient d’accord avec mon idée ont accepté. Celle qui a refusé devait le faire dans un cadre restreint, pas en mondovision », s’est offusquée Coco Argenté, dans un Live Facebook.

Ensuite, dans la nuit du 26 au 27 juillet 2020, par un post sur sa page Facebook, elle a accusé Lady Ponce d’avoir utilisé son mari pour empêcher ses collègues de se produire sur la scène internationale. Cette dernière accusation a poussé la chanteuse de Secouer secouer à porter plainte.

Affaire à suivre…

C. Simba

 

Laissez un commentaire