L’équipe féminine du Cameroun risque de lourdes sanctions. Dimanche dernier, lors de leur match de huitièmes de finale de la coupe du monde perdu face à l’Angleterre (0-3), les joueuses ont interrompu la partie à deux reprises en menaçant de quitter le terrain.

Tout a commencé dans les arrêts de jeu de la première mi-temps. L’Anglaise Ellen White marque. Le but est refusé pour hors-jeu. Mais, peu après, il est validé par le VAR. Les Camerounaises sont en colère. Elles ne veulent pas reprendre la partie. Mais les esprits se calment ensuite. En seconde mi-temps, la buteuse des Lionnes Indomptables, Ajara Nchout réduit le score. Mais le but est annulé par le VAR pour hors-jeu. Cette fois, les joueuses camerounaises sont hors d’elles. Certaines sont en pleurs. Elles ne veulent plus continuer le match accusant les arbitres de favoriser l’Angleterre. Il faut l’intervention de l’entraineur pour les ramener l’ordre. Finalement les filles ont perdu par 3 à 0.

(Photo : Philippe HUGUEN / AFP)

Mais, en plus de cette élimination, l’équipe des Lionnes du Cameroun risque des sanctions. Une enquête a été ouverte. Mais la FIFA n’a pas encore donné sa décision. La présidente de la commission du football féminin de la CAF a réagi à travers des propos publiés par le quotidien L’Equipe où elle a déclare : “Ce match a donné une très mauvaise image, non seulement du football féminin africain, mais du foot africain en général. C’est un problème qui doit être traité au plus haut niveau par les instances.”

C. Simba

Laissez un commentaire