Le viol de mineurs est devenu récurrent en Côte d’Ivoire et cela inquiète. On se souvient encore du cas très médiatisé de la petite Océane Bouassa Ahou, surnommé « Grâce ». Cette fillette de 3 ans, décédée après avoir été enlevée, violée et abandonnée dans les broussailles près de son village, Bore-Ettienkro, à 25 km de Dimbokro (centre). L’affaire avait été abondamment commentée sur les réseaux sociaux en octobre dernier. «Il faut commencer à sensibiliser», avait déclaré Hassan Hayek, lors d’une marche silencieuse à la mémoire de la petite.

Face à ces cas ignobles et déshonorants, le jeune rappeur Lassissi Oumar crie son indignation à travers un freestyle. Lassissi, c’est ce jeune rappeur qui avait fait, avec des amis, un freestyle pour magnifier le talent de Didier Drogba. La vidéo était devenue virale à la suite d’un tweet de la légende de Chelsea qui demandait « qui sont ces jeunes », en manifestant son désir de les rencontrer.

Le morceau est intitulé « L’histoire de Carole ». Il raconte, de façon poignante, la mésaventure d’une mineur, Carole, violée par un homme qui a profité de sa naïveté… «Nombreuses sont les petites filles victimes de viol. Du coup, j’ai fait cette vidéo freestyle pour dénoncer cet acte criminel», explique Lassissi Oumar.

Plusieurs faits de viol sont dénombrés en Côte d’Ivoire depuis 2019. Sans compter les cas non répertoriés et dont les victimes ont du mal à dénoncer les coupables.

Même s’il dit qu’il n’a pas encore été reçu par l’ex-capitaine des Éléphants depuis, Lassissi Oumar reste focus sur ses objectifs : la musique. En particulier, le rap. Et il essaie de faire son petit bonhomme de chemin.

Le freestyle de Lassissi Oumar à voir ci-dessous.

F. Yéo

Laissez un commentaire