Accueil L'info en direct Le Congo endeuillé après le concert de Fally Ipupa

Le Congo endeuillé après le concert de Fally Ipupa

3447
0

Depuis plusieurs semaines, en RDC, le concert de Fally Ipupa au stade des Martyrs à Kinshasa était l’événement le plus attendu. Les fans du chanteur et les mélomanes étaient impatients de voir ce spectacle. Mais ce samedi, le show a tourné au drame. 11 personnes dont deux policiers ont trouvé la mort dans des bousculades.

L’événement avait pris des proportions démesurées à Kinshasa. La police nationale a été mobilisée. Et, apparemment, toutes les dispositions avaient été prises pour garantir la sécurité. Même que, la veille, dans les médias locaux, on pouvait voir l’appel lancé par le commissaire divisionnaire de la police de la ville de Kinshasa, le général Sylvano Kasongo :

« Nous venons d’avoir une réunion avec tous les commandants de la ville de Kinshasa pour le concert de notre grande star Fally Ipupa au stade des Martyrs. Nous demandons aux gens de venir nombreux le voir », a-t-il dit avant de préciser : « Mais qu’ils viennent dans la paix et dans l’humilité. La police prendra des précautions de manière à ce que toute personne qui viendra suivre le concert puisse venir et retourner dans la paix. Celui qui viendra pour troubler l’ordre, la police mettra la main sur lui…»

Mais il semble que les organisateurs de ce concert ont sous-estimé la mobilisation du public. Pour un stade de 80.000 places, plus de 120.000 personnes avaient investi l’enceinte du stade des Martyrs. Ceux qui n’ont pas trouvé de place dans les gradins se sont agglutinés sur la pelouse. Malheureusement, dans cette ambiance, des bousculades dont on ignore encore l’origine ont éclaté. Bilan, 11 personnes tuées.

Des enquêtes sont en cours pour déterminer les causes de ce drame. Mais déjà, les autorités congolaises pointent du doigt les organisateurs de ce concert. Elles estiment que ceux-ci n’ont pas respecté leurs engagements par rapport à la capacité d’accueil du stade de 80.000 places. « Ils devront répondre de leurs actes devant la justice », a déclaré dores et déjà Daniel Aselo, le vice-Premier ministre de l’Intérieur et Sécurité.

Dans la matinée de ce dimanche, un membre du comité d’organisation a été interpellé et les autres sont recherchés. Quant à Fally Ipupa, il a adressé ses condoléances aux familles des victimes, sur ses réseaux sociaux. « Je suis profondément consterné et présente mes condoléances les plus attristées à toutes les familles. Que Dieu, dans sa miséricorde, console les cœurs meurtris », a-t-il dit.

C. Simba

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici