A évènement exceptionnel, attitude exceptionnelle ! Avant la célébration des 20 ans des Kundé le 29 mai prochain dans la capitale burkinabè, Jah Press, le Commissaire général de la cérémonie, a poursuivi son offensive médiatique à Abidjan pour présenter les 20 ans de son évènement, après Paris et Ouagadougou.

Dans la capitale économique ivoirienne, plaque tournante du show-biz, le Commissariat général des Kundé a donné les grandes lignes de la célébration du 20è anniversaire des trophées de la musique au Burkina Faso. C’était le lundi 9 mars à l’hôtel Palm Club, à Cocody-Lycée Technique, au cours d’une conférence de presse.

A chaque édition des Kundé, 30%  des invités en termes de médias et d’artistes, viennent de la Côte d’Ivoire. C’est pourquoi Jah Press a déclaré : « Il s’agit pour les Kundé de remercier les artistes et les médias ivoiriens, qui ne ménagent aucun effort pour nous accompagner chaque année».

L’organisation rêve de proposer un show spécial aux spectateurs et téléspectateurs. Même si souvent, l’ambition des organisateurs est revue à la baisse à cause des moyens limités. « Nous sommes dans un contexte sécuritaire assez particulier au Burkina Faso. Et nous sommes conscients que les priorités vont à la sécurité. Nous, on veut rêver grand. On aurait souhaité que le soutien des autorités soit à la hauteur de notre rêve. Mais, on est obligé de faire avec les moyens du bord », a-t-il poursuivi.

Après la rencontre avec les hommes de médias, le commissaire général et quelques membres de son bureau mènent des négociations discrètes auprès des artistes qu’ils aimeraient recevoir à ce rendez-vous important. Ils font également du lobbying auprès des entreprises et marques ivoiriennes pour les inciter à les accompagner.

Les Kundé, c’est aussi une fête populaire avec prestations des chanteurs en vogue ou qui ont marqué la scène burkinabè. Le show télévisé est également agrémenté par des défilés de mode et des prestations d’humoristes.

O. A. Kader

Laissez un commentaire