La 8ème Coupe du monde de football féminin en France a démarré vendredi par la victoire des Bleues face à la République de Corée (4-0). La compétition se poursuit ce samedi avec l’entrée en lice de deux des trois représentants africains, l’Afrique du Sud et le Nigeria en attendant le Cameroun lundi.

Les Sud-africaines affrontent ce samedi (16h) l’équipe d’Espagne. Pour leur première participation, les Banyana Banyana n’auront pas la tâche facile dans un groupe où figurent l’Allemagne (3 finales, deux victoires) et la Chine (finaliste en 1999). Il leur faudra batailler pour en sortir sans dommage.

Le Nigeria rencontre la Norvège (à 19h). Reines d’Afrique, les Nigérianes connaissent cependant un parcours bien médiocre en coupe du monde. Les Super Falcons, qui n’ont franchi le premier tour du Mondial qu’une seule fois (1999) en 7 participations, sont tombées cette année dans un groupe où leurs chances sont plutôt maigres. Avec la France (pays organisateur) et l’ogre norvégien finaliste en 1991, vainqueur en 1995 et régulièrement présent dans le dernier carré, la lutte paraît inégale sur le papier.

Lundi, le Cameroun affrontera le Canada, une équipe habituée de la compétition. Les Camerounaises ont déjà créé la sensation lors de la dernière édition en franchissant le premier tour avant de tomber face à la Chine en 8èmes de finale. Même si elles ne font pas partie des favoris de leur groupe, les Lionnes peuvent prendre des points face à leurs trois adversaires que sont le Canada, les Pays-Bas et la Nouvelle-Zélande.

C. Simba

Laissez un commentaire