Accueil Musique Madou : sa vie de femme et de chanteuse dévoilée

Madou : sa vie de femme et de chanteuse dévoilée

166
0

Dans les arts du showbiz, elle a presque tout fait : la danse, le mannequinât, le cinéma, la musique. Dans ce dernier domaine, Madou a fait une entrée réussie en 1996 avec la chanson ‘’Dotou’’ (patience) extraite de son premier album « Funwadjê’’. La critique et le public l’accueillent favorablement. L’œuvre est d’ailleurs saluée par le prix de la paix. Ce qui propulse la chanteuse au rang des grands noms la musique béninoise.

25 ans plus tard, Madou, devenue Madou La Daronne, occupe une bonne place dans le show-biz du continent. Avant de publier les mois à venir son 8e album, la chanteuse vient de sortir un livre qu’elle a dédicacé le 29 mai dernier au Consulat honoraire de la République du Bénin à Abidjan.

Intitulé ‘’Mon parcours un challenge perpétuel…/ My life a perpetual challenge…’’, le livre est une autobiographie qui retrace la vie de Madou. Il est écrit en français et en anglais. « C’est une synthèse de la vie de femme et de chanteuse. C’est un livre de chevet. Aujourd’hui, je suis écoutée et j’ai décidé de faire passer un message », explique-t-elle.

Au fil des pages de cet excellent récit biographique de la vie de Madou Isbath Jinabou Epouse Diarra, on découvre que celle-ci n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. « J’ai dû mentir et désobéir à mes parents. Mais je me suis toujours battue pour obtenir ce que je veux », révèle-t-elle.

En fait, au début de sa carrière, Madou n’obtient pas l’approbation des siens pour les métiers de l’art. Mais la passion était plus forte que tout. Elle a dû user de subterfuges pour détourner la vigilance parentale afin de faire ce qu’elle aimait. Mais très vite, elle se heurte aux écueils du showbiz, les difficultés du milieu avec leur cortège de propositions indécentes, de fourberie, de rivalités…

Pourquoi s’est-elle entêtée à y rester ? Comment a-t-elle réussi à se maintenir ? Toutes ces questions trouvent leurs réponses dans le récit. On y découvre finalement que cette princesse Yoruba doit sa réussite à sa persévérance, sa détermination à ne rien lâcher et à ne pas se laisser faire.

Dans ce livre, elle a donc consigné son histoire. « C’est comme mon journal intime. J’ai commencé à l’écrire il y a 20 ans. C’est maintenant que je me sens prête à le publier », dit-elle. C’est un rêve longtemps caressé par l’artiste qui se réalise. ‘’Mon parcours un challenge perpétuel…/ My life a perpetual challenge…’’ est sorti aux éditions Laha. La version audio du bouquin en français est déjà disponible sur les sites Audible et Ayoka Africa en Côte d’Ivoire.

A cette dédicace abidjanaise, après celle de Cotonou quelques mois avant, il y avait du beau monde. Des artistes, des amis de Madou, sa famille et une forte délégation béninoise ont répondu présent. A leur tête, le Consul honoraire du Bénin à Abidjan et son épouse, également, Consul qui ont rehaussé de leur présence l’évènement.

« Madou est une artiste émérite et multidimensionnelle. Son talent fait l’unanimité. Elle est un exemple d’abnégation au travail, un don de soi, un modèle qui porte très haut le flambeau de la musique béninoise. C’est un modèle qui mérite d’être célébré », a souligné le diplomate dans son speech de bienvenue.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici