Accueil Les News Malgré la cécité, Amoin se bat pour son festival

Malgré la cécité, Amoin se bat pour son festival

10740
0

C’est un évènement qui met le conte à l’honneur. Le Festival International Parole de Conteur (FIPC) se déroulera du 2 au 5 novembre prochain, à Abobo Avocatier et Cocody. « C’est un programme de valorisation et de sauvegarde du conte et des arts de l’oralité. Il vise à mettre en place un cadre professionnel du secteur du conte grâce aux rencontres entre artistes et promoteurs d’horizons divers et de projets de collecte des contes entre autres », explique la commissaire générale, Amoin.

Le menu de cette 8e édition est riche et varié. Avant la tenue effective de ce rendez-vous, aura lieu une formation, en octobre. Trois modules seront enseignés : la diction, l’expression corporelle et la direction d’acteur. La phase pratique du festival démarrera le 2 novembre à Abobo-Avocatier. Cette ouverture officielle sera suivie de rencontres professionnelles le lendemain. La 3e journée est dédiée à l’école. L’apothéose du FIPC 8, ce sera le 5 novembre. Toutes les troupes invitées feront leur grand oral devant le public composé de professionnels de la culture et d’amateurs.

En plus de la Côte d’Ivoire, le 8e Festival international parole de conteur accueillera le Bénin, le Burkina Faso, la Centrafrique, la France, le Sénégal et le Togo. Pour bien enrichir ce grand rendez-vous culturel, l’organisation y associe des spectacles de théâtre, de musique et de slam.

Consacré lors de ses deux premières éditions à la promotion de la paix en Côte d’Ivoire et en Afrique, ce festival de contes se décline comme un vecteur de communication artistique et un engagement des conteurs ivoiriens et africains à la cause sociale de la préservation de la paix et de l’unité africaine. L’édition 8 n’a pas dérogé à cette règle. Elle se tiendra sur le thème : ‘‘Ma paix dépend de la paix de ma nation’’.

« Nous voulons redonner la place du conte dans l’éducation de nos enfants et petits-enfants », soutient Amoin.
Révélée dans la série ‘‘Ma famille’’ d’Akissi Delta au début en 2002, l’actrice et conteuse professionnelle, Amoin Koffi épse Ago a dirigé la compagnie ‘‘Yèlèman’’ et la mutuelle M’bouka. Elle est la directrice générale de la structure A plus.Visions qui pilote toutes ses activités. Atteinte de cécité, elle ne voit pratiquement plus. Cela a réduit considérablement ses activités. Mais elle se bat pour vivre sa passion et promouvoir le conte.

O. A. Kader
(Crédit Photos : Sécrédou)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici