En 2008, Maradona a créé l’attraction au Festival de Cannes en y arrivant en compagnie de ses filles Dalma (à sa droite) et Gianinna (à sa gauche) ainsi que leur mère, Claudia Villafane (à l’extrême gauche, son ex femme divorcée en 2004).

Diego Armando Maradona s’en est allé. Mais, avec ses 8 enfants de 6 mères différentes, El Pide de Oro laisse derrière lui une montagne de problèmes, d’âpres batailles juridiques en vue pour son héritage.

Un jour de l’année 2003, alors que Diego Maradona est à Fiuggi (province de Frosinone, en Italie) pour se détendre sur les terrains de golf de la ville thermale, il est guetté par un jeune garçon de 17 ans. Le petit avait été informé que le roi Maradona viendrait là. Alors, il était devant l’entrée, cherchant un moyen d’accéder dans le domaine pour le rencontrer.

Pendant que l’ancien capitaine de l’Argentine joue au golf, le garçon use de stratagème pour se faufiler et entrer. Il parvient jusqu’à cet homme, cette star mondiale, l’idole qu’il n’a vue jusque-là que sur les écrans télé et dans les journaux. Il s’adresse à lui. Mais Maradona le renvoie, croyant que c’était un chasseur d’autographe. Puis, il s’éloigne.

Sans se décourager, le garçon revient à la charge un peu plus loin. Et quand il est près de lui, il dit : « Je m’appelle Diego Junior, je suis ton fils ». A ce moment-là, en le regardant bien, il s’aperçoit que l’enfant lui ressemble comme dans un miroir.

Il le prend dans ses bras et le serre bien fort contre lui. Pendant une quarantaine de minutes, les deux vont rester là, assis à bavarder. Ils se diront au revoir un peu plus tard les larmes aux yeux.

C’est seulement cinq ans plus tard que Diego avouera tout avant d’accepter de lui verser une pension alimentaire. Leur véritable rencontre (officielle) a finalement eu lieu en 2016.

Et pourtant, après la naissance à Naples (en 1986) de Diego Junior, 34 ans (qui est l’aîné de ses enfants), sa mère, Cristina Sinagra, s’est répandue dans les médias italiens pour dire qu’il était le fils de la légende du ballon rond. Il a fallu attendre 1993 pour que la justice transalpine reconnaisse leur lien de parenté.

Presque partout où il est passé, Maradona a eu un enfant. Mais, à chaque fois, l’homme a refusé de les reconnaître. Et pendant de nombreuses années, les mères de ces enfants se sont battues pour qu’il les reconnaisse.

Avant sa mort, il a reconnu 6 enfants, en plus des deux qu’il a eus avec son épouse légitime, Claudia Villafane  : il s’agit de Dalma, 33 ans, et Giannina, 31 ans. Son mariage avec Claudia a duré de 1984 à 2004. Sans doute que d’autres femmes qu’il a connues à travers le monde saisiront bientôt la justice pour faire reconnaître également des rejetons de Diego.

C’est ce qui a fait dire à un avocat de Bueno Aires : « Je prédis que le processus d’héritage sera un gâchis et je soupçonne qu’il faudra du temps pour le régler. »

Le 30 octobre dernier, tous les enfants, à l’exception de ceux nés à Cuba, se sont réunis au chevet de leur père pour fêter ses 60 ans.

Gianinna Maradona, la 2è fille de Diego, ex épouse du footballeur Sergio Agüero (à gauche). Dalma, première fille de Maradona (à 2 ans) avec son père à Naples en 1989 (à droite).

Au moment de sa mort, la fortune de Maradona s’élevait à environ 63 millions d’euros (41, 265 milliards de francs cfa). D’après le quotidien argentin La Nacion, il possède cinq résidences en Argentine, dont une est occupée par ses deux sœurs.

Diégo est également propriétaire de quatre voitures en Argentine, deux voitures de luxe à Dubaï (une Rolls Royce Ghost d’une valeur de 300.000 euros (196,500 millions de francs cfa) et une BMW i8 d’un montant de 145 000 euros (94,975 millions Fcfa).

Par ailleurs, il a reçu en 2018 en Russie une bague en diamants d’une valeur de 300 000 euros ((196,500 millions Fcfa). Ainsi que des écoles de football portant son nom en Chine et des investissements à Cuba et en Italie. Il posséderait, notamment, un hôtel de luxe à Cuba.

R. Jordan

Laissez un commentaire