Au lendemain de l’onde de choc subie par la planète foot ce mercredi avec la disparition de celui qui fut le plus grand footballeur du monde de la fin des années 80 au début des années 90, de nouveaux détails sont apparus dans la mort de Diego Armando Maradona.

 L’information a été donnée par le Daily Mail ce jeudi : le rapport du coroner concernant la mort de la légende a été communiqué. Il révèle que Maradona souffrait de cardiomyopathie dilatée, une maladie qui entraîne un affaiblissement du muscle cardiaque qui finit par s’hypertrophier. Ce qui le rend incapable de pomper suffisamment de sang vers le corps.

 C’est ainsi que Maradona, l’idole de l’Argentine, s’est éteint à l’âge de 60 ans, à la suite d’une crise cardiaque, à la maison, dans le quartier résidentiel fermé de San Andres, au nord de Buenos Aires.

Son neveu, Johnny Esposito est la dernière personne à l’avoir vu dans les instants précédant sa mort. Selon lui, les derniers mots de Maradona étaient : «Je ne me sens pas bien.»

Esposito a expliqué que la légende du football s’était plaint le matin. C’était après le petit-déjeuner, ce mercredi. Ensuite, il a dit qu’il allait se recoucher. Mais déjà, à son réveil le matin, Diego avait l’air pâle et se plaignait d’avoir froid.

Alors, après avoir pris rapidement son petit-déjeuner, il a dit : « Me siento mal » (Je me sens mal). Et il est allé se coucher. Pour ne plus se réveiller. Malgré les efforts des secouristes appelés d’urgence.

Pour s’assurer que Maradona est mort de causes naturelles, les procureurs de l’État ont lancé une enquête de routine et le chef du parquet, John Broyad, dans un communiqué, a indiqué que le corps de Maradona avait été emmené dans une morgue voisine pour une autopsie.

Il a ensuite indiqué que «Diego Armando Maradona est décédé vers 12 heures, heure locale. La police médico-légale a commencé son travail à 16 heures. »

R. Jordan 

Laissez un commentaire