Accueil L'info en direct Mawa Traoré, 25 piges le 25 septembre  

Mawa Traoré, 25 piges le 25 septembre  

1735
0

Après 25 ans de cheminement musical, Mawa Traoré veut marquer une halte. Le 25 septembre 2021, la chanteuse va célébrer son quart de siècle de carrière au Palais de la Culture d’Abidjan-Treichville. C’est à la salle Anoumabo que ‘’l’oiseau’’ des 18 montagnes va monter sur la scène pour dire merci à fans, à sa famille et à tous ceux qui l’ont aidée dans la voie qu’elle s’est choisie.

« Après 30 ans de ménage avec la musique, la célébration de ses 25 ans de pratique professionnelle est un pas important que pose Mawa Traoré. Elle monte un pont entre les années vécues et celles à venir. C’est un évènement festif, instructif et rassembleur. Il a pour objectif d’exprimer les remerciements de Mawa Traoré à ses indéfectibles admirateurs et mécènes qui l’ont soutenue durant toutes ses années. Cette célébration vise aussi à mettre un point d’honneur sur les orientations et perspectives nouvelles de la carrière de Mawa Traoré », explique une note de la structure Back Office qui pilote la cérémonie.

« Par cette fête, nous voulons revaloriser Mawa Traoré et la remettre au niveau où elle devrait être », a insisté Rodrigue Liabi, DG de Back Office, au cours de la conférence de presse du lancement du concert le vendredi 20 août à l’hôtel Palm Club à Abidjan.

C’est tout un ensemble d’activités qui entourent les 25 ans de Mawa Traoré. Avant le 25 septembre, date clef de cette célébration, l’entreprise qui coordonne toute l’organisation, publiera le 1er septembre un Best Of des meilleurs titres de l’artiste mandingue. Ce sera une compilation de 13 anciennes chansons et deux inédites.

Icône ou diva, Mawa Traoré est une valeur sûre de la musique mandingue. Le 25 septembre prochain, elle refera son histoire musicale avec le public. Pour elle, tout commence dans les années 1990 au quartier Kôkô de Man, dans l’ouest montagneux ivoirien. Le public local découvre les déhanchés endiablés de la jeune Mawa pendant les shows de goumbé (danse traditionnelle mandingue).

Mais son père s’oppose à toute pratique artistique de sa fille. « Un jour, il la surprend dans une scène de danse où elle attire toute la sympathie du public. Le papa lui-même est séduit par le talent de sa fille. Une fois rentré à la maison, en lieu et places des remontrances contre Mawa, il lui donne le feu vert et ses bénédictions pour faire de la musique », rappelle, Sidibé, chargé de communication de la chanteuse.

Le véto parental levé, Mawa Traoré cherche la voie d’Abidjan, la capitale du show-biz. Elle publie en 1995 ‘’Moyabi’’, un album qui passe inaperçu, mais a le mérite de la mettre dans l’ambiance abidjanaise. Sa belle voix tape dans l’œil du producteur Mohamed Camara. Il la prend son aile et produit en 1998 l’album ‘’Cônô’’, (oiseau, en dioula). Coup de poker, coup gagnant. Le succès est immédiat et propulse Mawa Traoré au-devant de la scène. ‘’Cônô’’ sera suivi d’autres tubes comme ‘’Bi môgôlou’’, ‘’Dounougnan dia’’, ‘’Taama’’, ‘’Mirya’’, ‘’Samatiguila’’…

En attendant le best of qui arrive le 1er septembre, la chanteuse totalise 6 albums et de nombreux singles et featurings. C’est le résumé de toute sa riche carrière que Mawa Traoré présentera le 25 septembre prochain au Palais de la Culture.

O. A. Kader

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici