Brillamment présentée samedi dernier par l’animatrice Nomzamo Mbatha, la finale du concours de beauté Miss Afrique du Sud a vu le sacre de la fille venue des bords de la rivière Limpopo, Shudufhadzo Musida. Une reine qui a épaté par son look tête rasée.

En 62 ans d’histoire, c’était la première fois que la finale de Miss Afrique du Sud se déroulait à Cap Town. Et samedi, pour la première fois également, une fille représentant le peuple Venda s’est vue couronner. Un triomphe qui n’a souffert d’aucune contestation.

Car depuis le jour où les dix finalistes ont été présentées au public, Shudufhadzo Musida avait déjà raflé tous les suffrages. Au point que son entourage craignait qu’elle se voit trop belle trop tôt.

Mais samedi, sa silhouette harmonieuse, son look tête rasée et son discours fluide plein d’assurance ont fini par confirmer ce que le public pensait de Musida et mettre tout le monde d’accord. On peut y ajouter son teint hérité du vieux métissage de son peuple avec les marchands arabes depuis une époque déjà lointaine.

Cette jeune femme (24 ans) née dans la province de Limpopo a apporté dans cette finale un look particulier, cette fraicheur des collines verdoyantes de sa région frontalière avec Zimbabwé. Comme l’a fait, en 2019, Zonzibini Tunzi élue Miss Afrique du Sud – avec son look cheveux court – et qui est devenue ensuite Miss Univers.

Sa première dauphine est Thato Mosehle (25 ans), médecin de son État. La deuxième dauphine, Natasha Joubert, diplômée du B.Com de Pretoria. Toutes les trois, pour la première fois dans l’histoire du concours Miss Afrique du Sud, représenteront le pays aux trois concours les plus prestigieux au monde : Miss Univers, Miss Monde et Miss Supranational.

Au chapitre des lots, Shudufhadzo Musida, la nouvelle reine de beauté sud-africaine recevra 1 million de rands (plus de 34 millions FCFA) en espèces, ainsi que des prix d’une valeur de 2 millions rands (plus de 68 millions FCFA). Avec en plus, l’utilisation d’un appartement de luxe Sandton et d’un cabriolet Mercedes-Benz, pendant un an.

Thato Mosehle, la première dauphine reçoit 250 000 rands (plus de 8 millions FCFA) en espèces. Quant à Natasha Joubert, la deuxième dauphine, elle reçoit 100 000 rands (environ 3,5 millions FCFA).

C. Simba

 

 

 

Shudufhadzo Musida, 23 ans, Miss Afrique du Sud 2020.

Laissez un commentaire