Enfin, la Côte d’Ivoire a une nouvelle reine de beauté. Alors que la crise du coronavirus avait perturbé le calendrier 2020 et offert à Tara Guèye (Miss CI 2019) de jouer les prolongations dans son mandat, la soirée du samedi 3 octobre a vu l’élection de la nouvelle Miss. Dans un Palais des Congrès du Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire en fête, une étoile a illuminé la salle. Son nom : Marilyne Kouadio.

Il y a des créatures à qui le diadème est promis dès la naissance. Délicatement sculptée et conçue pour être une reine, cette jeune femme avait donc tout pour briller. Et ça, elle l’avait toujours senti au plus profond d’elle. Sous la forme d’une intime conviction.

Depuis le jour où Marilyne Kouadio a fait, à sa mère, la promesse de devenir reine, elle n’a jamais cessé de caresser ce rêve. « Aujourd’hui, c’est un rêve d’enfant qui se réalise », a-t-elle lancé, comme une évidence, samedi soir après son élection. Car sa victoire n’a souffert d’aucune contestation, sa beauté ayant littéralement éclaboussé le concours. Comme l’a reconnu Mme Awa Diarra, la présidente du jury.

« Les filles étaient toutes belles. Mais on n’a pas eu de mal à désigner la plus belle », a-t-elle déclaré tout naturellement. Un membre du jury avouera, lui aussi, que Marilyne a passé avec brio toutes les étapes de la finale de Miss Côte d’Ivoire 2020. Le ‘’Titanic’’ s’est incliné devant sa beauté préférant emporter 10 autres candidates (après les deux premiers passages en tenues traditionnelles et olympiques).

A l’épreuve finale, Marilyne a déroulé en étalant toute sa panoplie de reine de beauté : sa belle démarche, sa stupéfiante assurance, son langage fluide (dans l’épreuve orale, sur l’utilité des TIC et particulièrement les réseaux sociaux), cette exquise beauté portée par une brillante élégance, etc.

A 18 ans, cette étudiante en tourisme a porté haut l’écusson du District autonome de Yamoussoukro, comblant en même temps d’un immense bonheur le cœur de sa mère. Elle succède ainsi à Tara Guèye (Mis CI 2019) qui, comme elle, vient de la région du Bélier.

Marilyne Kouadio s’installe donc sur son trône royal. Pour une année de règne au cours de laquelle elle devra se soumettre à l’agenda du COMICI, mais aussi en respectant le programme de ses études. C’est le premier vœu qu’elle a émis dès son élection.

Rappelons que sur le podium final de Miss CI 2020, Miss Marilyne Kouadio est entourée respectivement de Fatim Doukouré (1ère Dauphine), Roxane Sangaré (2è Dauphine), Elvire Agbemadon (3è Dauphine) et Eunice Brown (4è Dauphine).

Le dernier mot revient à la reine : « Je remercie Dieu pour cette joie et cette couronne qu’il me donne. Je tiens à remercier également tous ceux qui m’ont soutenue de partout, même sur les réseaux sociaux. Je remercie la Côte d’Ivoire et l’Afrique. Merci au Comici et aux différents partenaires et sponsors.»

O. A. Kader et M. Jésus

Laissez un commentaire