Vous souvenez-vous de la Nigériane Agbani Darego ? C’est la première Africaine à remporter le concours Miss Monde, en 2001. Et c’est pour elle que, depuis quelques heures, la toile est en ébullition du côté du Nigeria. Et pour cause. Selon plusieurs internautes, Google, le moteur de recherche présente Darego comme « la plus laide Miss Monde ».

Parmi les premiers à faire cette observation, il y a une certaine Growth Queen qui a dit : « Je trouve intéressant que les résultats de « Qui est la plus belle Miss Monde » sur Google montrent des liens vers différents classements. Mais « Qui est la Miss monde la plus laide », vous donne le profil d’Agbani Darego ».

Il n’en fallait pas plus pour provoquer toutes sortes de réactions depuis quelques heures. Et les Nigérians semblent mobilisés à travers de nombreux tweets pour soutenir l’ex Miss Nigéria et Miss Monde.

Mais faut-il blâmer Google d’avoir ressorti un tel résultat (si c’est le cas) ? Car il ne faut pas perdre de vue que le moteur de recherche le plus rapide ne ressort que ce qu’il a reçu. C’est un algorithme qui fonctionne sans parti pris. Ce qu’il donne comme résultat, c’est la somme de tout ce qu’il a répertorié sur la toile.

Or, on se rappelle bien qu’en 2001, avant la finale de Miss Monde, ce sont les Nigérians eux-mêmes qui critiquaient Miss Agbani Darego à travers les médias, parce qu’ils la trouvaient trop maigre. Car en effet, elle était le prototype de la femme svelte. Ce qui, en la matière, avait fait d’elle une icône de la minceur. De fait, au Nigéria, une fille mince était appelée une « Agbani ».

Les critiques négatives de l’époque ajoutées aux éternels problèmes de racisme des les compétitions mondiales ont laissé des traces sur Internet. Et aujourd’hui, Google ne fait que ressortir les informations qu’il a enregistrées.

Rappelons que Miss Agbani Darego, s’est mariée en 2017 à Ishaya Danjuma, fils de l’ancien ministre de la Défense du Nigéria. Le mariage a eu lieu à Marrakech, au Maroc, dans un hôtel luxueux de la perle du sud.

Aujourd’hui, à 38 ans bientôt, elle fait partie des mannequins les mieux payés au Nigéria. Grâce à la publicité, ses apparitions et autres contrats dans les succursales londonienne et parisienne des modèles Next Model Management et Ford, ou encore L’Oréal Paris, Agbani est l’un des modèles les plus riches et les plus influents du Nigeria.

C. Simba

Laissez un commentaire