Accueil Beauté Miss Sénégal 2020 : ‘‘J’ai été violée et je me suis retrouvée...

Miss Sénégal 2020 : ‘‘J’ai été violée et je me suis retrouvée enceinte à la suite de cette violence sexuelle’’

1761
0

Le Comité Miss Sénégal est dans la tourmente en ce moment. En cause, une maladresse de la présidente du comité, Aminata Badiane. Alors que la Miss Sénégal 2020, Ndèye Fatima Dione, a révélé avoir été violée et s’être retrouvée enceinte à la suite de cette agression sexuelle subie lors d’un voyage organisé par le comité, la présidente a déclaré récemment : « Elle n’a qu’à porter plainte. Un viol implique deux personnes ». Des propos qui ont choqué. Surtout qu’elle a ajouté en wolof : « Kunu violé yaw la neex ». Ce qui veut dire, « si on te viole, c’est que tu l’as cherché. Elle est majeure. »

Evidemment, cela a provoqué de vives réactions un peu partout. Notamment, sur les réseaux sociaux. C’est «l’apologie du viol ! » s’est écriée la plateforme ‘‘Ladies Club Sénégal’’ dont la chargée de communication, Oumy Regina Sambou, a lancé une pétition pour exiger la dissolution du comité Miss Sénégal. « Nous avons été horrifiées d’entendre la réaction de la présidente du comité qui organise cette élection miss qui réunit parfois des jeunes filles à peine sorties de l’adolescence », s’indigne-t-elle.

« Tenir ce genre de propos, banaliser cette histoire de viol, pour nous, c’est trop. Il faut que la gestion du comité soit retirée à cette femme, pour que ce genre de situation ne puisse plus se reproduire », ajoute-t-elle.
Cette affaire Miss Sénégal a soulevé une grosse polémique sur « l’apologie du viol ». Et des langues ont commencé à se délier.

C’est le cas de certaines candidates au concours Miss, qui dénoncent depuis quelques jours des comportements malsains dont elles auraient été victimes. L’une d’elles, sous le couvert de l’anonymat, a confié au journal Le Monde une histoire qui lui est arrivée il y a quatre ans : « Avant même que la compétition commence, l’animateur m’a invitée à dîner un soir. Il a commencé à me toucher et je n’ai pas accepté ». Selon elle, les Miss qui acceptent les avances sont valorisées lors du concours.

A l’évidence, comme l’a dit Coumba Gueye Ka, de l’Association des juristes sénégalaises, qui espère que cette affaire permettra de libérer la parole, les positions sont en train de bouger. « Le temps de la souffrance en silence est révolu », se réjouit-elle. Certains influenceurs sénégalais menacent aussi de « balancer des noms de gros bonnets qui se cachent derrière Aminata Badiane, présidente du comité d’organisation ».

Quant à Ndèye Fatima Dione, la Miss 2020, sa mère a déclaré que le père de sa grossesse est inconnu. « Nous ne connaissons pas l’auteur de cette grossesse, nous savons juste que ma fille de 20 ans a été abusée », a-t-elle dit.

C. Simba

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici