Acteur comique qui figure parmi les plus admirés de Nollywood, il n’a pas d’égal dans son jeu loufoque, son air idiot totalement déconnecté de la réalité. Comme quand il courtise une jeune femme qui se fout royalement de sa gueule (mais pas de son argent) ; et après laquelle il court vainement chaque jour, marchant péniblement mais courageusement, son gros ventre en avant, dans l’espoir de la conquérir.

Comédien de talent, John Okafor, plus connu sous le nom de Mister Ibu a été souvent moqué à cause de son gros ventre. « Mon ventre ? » dit-il en caressant son bidon, « c’était plus grand que ça avant. Si vous l’aviez vu !… C’était comme un gros sac. Le ventre est idiot.»

Mais, derrière cette manière hilarante de parler de son ventre, Mister Ibu cache une terrible histoire. Il en a fait la révélation récemment à la chaine Nigizie TV. « Vous savez, je ne prends pas d’alcool, mais mon estomac est gros », fait-il remarquer avant de dire : «je serais déjà mort sans la miséricorde et la grâce de Dieu. Des gens qui ne m’aiment pas, mes parents, ont tenté de me tuer. Ils m’ont emmené à Nnewi, en disant que nous avions un spectacle. Là-bas, ils m’ont retenu et m’ont battu. Ensuite, ils ont introduit du poison dans ma bouche et se sont enfuis, me laissant là. Ce sont mes garçons et mes danseurs qui sont venus me ramener à la maison. C’est à Enugu que je me suis réveillé. Parce que Dieu a dit : « non, il n’est pas encore l’heure pour toi ».

Selon Mister Ibu, ces gens, n’ayant pas réussi à lui ôter la vie sont revenus à la charge quelque temps après. Sur son lieu de travail, ils ont corrompu avec beaucoup d’argent ses propres employés à qui ils ont remis du poison. « Sans savoir, j’ai bu ce poison. Quand je suis tombé dans mon bureau, personne n’est venu me secourir. Les ouvriers ne sont pas entrés ici même s’ils m’entendaient tomber. J’ai vomi quelque chose dans ma salle de bain », dit-il.

Le comédien est convaincu que ceux qui ont fait ça sont ses proches. Des gens jaloux de son succès, et qui n’ont pas trouvé autre chose à faire que de tenter de l’éliminer. « Tous ces plans viennent d’Enugu, les habitants de ma ville et mes classes d’âge qui sont surpris que je puisse posséder des biens, des maisons à Lagos », insiste-t-il.

Quant à son ventre, il estime que ça va beaucoup mieux aujourd’hui. « C’est le poison que j’ai avalé qui a rendu mon ventre comme ça. Mais j’ai pris des médicaments et ça a commencé à descendre. Avant, quand j’étais debout, je ne pouvais même pas voir mes jambes », dit-il.

R. Jordan

Laissez un commentaire