Mister Zôgôda s’est éteint dimanche aux Etats-Unis. Top Visages Live revient sur la carrière du chanteur ivoirien NST Cophie’s.

C’était le petit ‘’bloffouê’’ de Dimbokro qui vivait à Paris. Jeune Noir à la peau d’ébène, mais au cœur de ‘’bloffouê’’ (Blanc). Mais un cœur de Blanc qui était soucieux de conserver ses liens avec les traditions de sa terre natale.

Là-bas, sur les bords de la Seine, il passera la plus grande partie de sa vie. Après les études, Ernest Koffi se laissera happer par la musique, pour devenir NST Cophie’s.

Issue de la génération pop, il publie son premier disque en 1981, ‘’Mon’da Center’’, qui révèle déjà son désir d’exalter la quintessence de la musique traditionnelle en la faisant porter par une rythmique moderne. L’artiste se démarque. Par sa musique, et aussi par son style vestimentaire, sa façon de danser, sa coiffure (cheveux gominés) qu’il sublime sur scène par un jeu de tête époustouflant.

C’est ainsi qu’il met la jeunesse à ses pieds avec des succès comme ‘’Faya Largeau’’, ‘’Missié Bouafo’’, ‘’Z à Z’’, ‘’Zôgôda N’zoué’’. Si la chanson ‘’Z à Z’’ célébrait les rythmes ivoiriens dont les noms commencent par la lettre ‘’Z’’ (ziglibity, ziguéhi, zoblazo, zouglou, zôgôda), l’autre succès, ‘’Zôgôda N’zoué’’, magnifiait le rouge et le noir dont le mélange donne une couleur de miel.

Mais pour NST Cophie’s, cette chanson est un conseil : « Le zôgôda (le miel), c’est très doux, mais il faut le consommer avec modération, disait-il. Les choses, quand elles sont trop sucrées, trop bonnes, il faut prendre garde à ne pas en abuser, sinon, bonjour les dégâts ! »

Il lance en 1995 un autre succès : ‘’Zopio Dance’’. Un album sur lequel il invite le Congolais Loko Massengo (ex leader du groupe Le Trio Madjessi) pour une merveilleuse reprise de la chanson ‘’Sing your life’’ rebaptisée ‘’Cophies avec les Koffi’’.

Après plus de dix années de silence, et trente ans après ses débuts, NST Cophie’s fait son grand retour en 2011 avec deux albums : ‘’Djantraman’’ et un best off de ses succès sur lequel on retrouve des titres comme ‘’Lady Diana’’, ‘’Dimbokro’’, ‘’Kadjo’’, ‘’Mister Jungle’’…

Il y a des gens qui choisissent de faire de la musique. Il y a ceux que la musique choisit. Et NST Cophie’s en faisait partie. A cœur joie, il s’est donné à cet art « en prenant plaisir à amuser les autres », comme il le disait. Aujourd’hui, il nous laisse des œuvres immortelles sur lesquelles on va continuer à s’amuser… Sans lui.

M. Jésus

Laissez un commentaire