Accueil L'info en direct Murielle Ahouré apporte de la joie à Bonoua

Murielle Ahouré apporte de la joie à Bonoua

4295
0

C’est un grand coup de pioche parmi tant d’autres, dans le vaste chantier d’actions humanitaires entrepris par la Fondation Murielle Ahouré. Le mercredi 1er septembre, l’athlète, quadruple vice-championne du monde du sprint (2012 à 2014) a fait don d’importants équipements médicaux à l’Hôpital Général de Bonoua, sa ville natale. Le matériel a été remis par le manager et représentant de l’athlète, Serge Doh. Matelas orthopédiques, lits de maternité, fauteuils roulants, tensiomètres, appareils d’oxygène, kits de prélèvements et de pansement, seringues, berceaux pour pédiatrie et bien d’autres types d’équipements de grande valeur.

C’était au cours d’une cérémonie à laquelle étaient présentes les autorités administratives dont le sous-préfet, le député, le conseil municipal ainsi que les autorités coutumières. Dr Christophe Poaty, Directeur de l’Hôpital Général a expliqué que ces équipements vont renforcer le plateau technique de son centre. Une partie du don part également au Centre Don Orione de Bonoua.

La Fondation Murielle Ahouré est accompagnée dans cette œuvre sociale par l’association française ADN (Aider-Donner-Nourrir), représentée à l’occasion par Philippe Lajarrige. Ainsi que l’organisation Birthright Côte d’Ivoire, dirigée par Chantal Doué. Celle-ci a d’ailleurs remis d’importants lots à la maternité et au service pédiatrie de l’hôpital.

Serge Doh explique la démarche de la Fondation Murielle Ahouré et le sens du don : « Pourquoi l’Hôpital Général de Bonoua ? Parce que Murielle Ahouré est native de cette ville par son père. Il est normal qu’elle commence une partie de ses actions ici. Il était important de venir rendre à Bonoua ce que cette ville nous a donnée. On va parcourir les autres régions. Des actions sont menées, par exemple, au niveau d’Abidjan pour aider les détenues en état de grossesse à la MACA, avec les jeunes filles du Lycée scientifique, avec l’orphelinat de Bassam, etc. Nous allons vraiment occuper le terrain de l’humanitaire. Parce qu’en tant que sportif, c’est très important. Quand vous avez toutes ces populations qui prient pour vous, il est normal de se sentir redevable. On ne peut pas voir tout le monde, mais avec notre partenaire l’Ong ADN, on essaiera de faire beaucoup dans l’humanitaire, dans l’éducation…»

La Fondation et ses partenaires assurent qu’ils feront un suivi et une maintenance du matériel, tout en espérant que le personnel saura en faire bon usage.

Pour la petite histoire, deux bébés ont vu le jour à la maternité de l’hôpital, à l’aube du mercredi 1er septembre, soit quelques heures avant le début de la cérémonie. Un garçon et une fille. En guise de reconnaissance, les mamans des bébés ont décidé de les prénommer respectivement Serge et Murielle. En hommage au manager et à l’athlète.

François Yéo 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici