C’est une affaire qui a ému la France entière et le monde la communication. Ça s’est passé il y a plus de 37 ans. Un jour, les Parisiens se sont réveillés et ont découvert de grandes affiches sur lesquelles on pouvait voir une jeune femme en bikini avec ce message : « Le 2 septembre, j’enlève le haut.» On pense à une blague. Mais le jour indiqué, le 2 septembre 1981, on la voit sur une nouvelle affiche les seins nus, comme promis. Avec ce nouveau message : « Le 4 septembre, j’enlève le bas.» Cette fois, c’est le choc. Un tollé général. Toute la France en parle. Et tout le monde retient son souffle en attendant le jour annoncé. En effet, le 4 septembre, la promesse est tenue : la jeune fille a enlevé le bas, mais elle est dos (Ouf !) Avec cet autre message : « AVENIR, l’annonceur qui tient ses promesses.» La fille sur ces affiches (pour le compte de la marque AVENIR) s’appelle Myriam Szabo. A 19 ans, elle devient célèbre grâce à cette campagne de pub. Les médias, les annonceurs se bousculent pour lui proposer des contrats. Mais, contre toute attente, Myriam refuse toutes les propositions et préfère rester dans son coin.

Plus de 37 ans après cette histoire, Myriam Szabo est une femme de 56 ans, mariée qui s’est consacrée à la religion et son foyer depuis cette fameuse campagne de publicité. Elle vit à Bruxelles depuis 2005. « La pratique spirituelle, c’est ce qui a donné du sens à ma vie. C’était plus important que tout le reste», dit-elle aujourd’hui.

 

G. Yonde

Laissez un commentaire