La semaine dernière, Abidjan était la capitale du cinéma africain. Plusieurs cinéastes, productrices, scénaristes, réalisatrices et comédiennes du continent se sont donnés rendez-vous au bord de la lagune Ebrié pour la 8ème édition du Festival international du film des lacs et lagunes (Festilag 2019). Et le mardi 12 novembre, à l’Istc-Polytechnique Cocody, une nouvelle page de l’histoire du 7ème art sur le continent s’est ouverte avec la naissance de l’Association des comédiennes africaines à l’image dénommée ACAI. Naky Sy Savané, promotrice du Festilag, a été désignée Coordonnatrice Générale de la nouvelle organisation. L’actrice ivoirienne, Adrienne Koutouan et la comédienne burkinabè Aï Keita-Lyara ont été élues au Commissariat aux comptes de l’Association. Enfin, Georgette Paré du Burkina Faso est la présidente du Conseil d’administration de l’Acai.

«Je remercie les comédiennes venues de tous les pays frères de m’avoir investie dans cette fonction de Coordonnatrice générale. Merci de votre amour. Je ne me considère pas comme la seule patronne de notre association. Je considère que c’est ensemble que nous allons atteindre tous nos objectifs. Vous me connaissez. Je suis une combattante, une guerrière. Mon combat a été toujours sur le terrain. J’entends travailler avec tout le monde. Nous devons écarter de notre action commune les petites jalousies et les querelles. Nous devons travailler main dans la main pour changer les choses et la condition des femmes en Afrique et surtout dans notre milieu. Nous n’arrivons pas à nous organiser comme les hommes parce que nous avons trop d’égos. Pour une fois, laissons nos égos de côté et avançons ensemble», a déclaré Naky Sy Savané après son élection.

O. A. Kader

Laissez un commentaire