Au moment où Michel Gohou fête ses 30 ans de carrière, Top Visages a demandé à une de ses plus grandes partenaires de scène (Avec Cléclé et Nastou) de dire un mot sur les qualités de cet homme. Amélie Wabéhi nous a alors montré qu’on ne peut pas parler de Gohou en un mot, mais en plusieurs. Parce ce que c’est un artiste aux qualités multiples. Depuis ‘’Les Guignols d’Abidjan’’ jusqu’à ‘’Ma Grande Famille’’, elle a appris à connaître le comédien, scénariste, réalisateur et producteur qu’il est.

«La première chose que j’apprécie chez Gohou, c’est son naturel. Aaah, Gohou est naturel quand il joue ! Il nous disait souvent : ‘’pour qu’un jeu soit naturel, pour que ça touche le public, il doit être vrai’’. Par exemple, si, dans une scène, on doit gifler Gohou, il n’acceptera pas que tu fasses semblant. Il exigera que tu le gifles réellement pour que sa réaction soit vraie, naturelle. Il prend son travail vraiment au sérieux et ne badine pas avec. »

Et ce qui est naturelle depuis toujours déjà chez ce comédien, c’est son talent. Un talent qu’il a mis du temps pour remarquer. Mais depuis qu’il en a pris conscience, Gohou est irrésistible. Et même ses partenaires de scène en ont fait les frais. Wabéhi en sait quelque chose : « Sur le plateau de tournage, quand Gohou entre en scène, on ne peut s’empêcher de rire. Parce que même ses gestes font marrer. Alors, comme il le sait, il nous demande toujours de finir de rire d’abord avant qu’il n’arrive. Donc, nous, on prend le temps de bien rire. Quand on a fini, on lui dit qu’il peut y aller. Car pendant le tournage, Gohou a horreur que son jeu soit interrompu par des ‘’Coupez ! Coupez !’’ à cause de quelqu’un qui a éclaté de rire. Or, il nous arrivait parfois de piquer un fou rire en pleine action. »

Michel Gohou est un immense acteur. Et son succès international en témoigne. Un grand professionnel et surtout un homme au grand cœur. « Gohou est un type bien. Et un homme vraiment humble. Il nous parlait comme à ses petites sœurs, il nous donnait toujours des conseils. Avec nous, il se comporte comme un grand-frère », révèle Amélie Wabéhi.

Manu Jésus

Laissez un commentaire