Funke Akindele (plus connue sous le nom de Jenifa) est une femme heureuse en ce moment. Depuis le 21 décembre dernier, elle est devenue maman pour la première fois, à 42 ans. Et comme pour la consoler des longues années d’attente, la nature lui a donné des jumeaux, elle qu’on disait stérile. Des paroles négatives dont elle a longtemps souffert avec son mari, Abdul Rasheed Bello, alias JJC Skillz. Et un bonheur n’arrivant pas seul, son dernier film, ‘’Moms at war’’ a été retenu dans la sélection officielle du festival Nollywood Week Paris qui se tiendra du 9 au 12 mai, au Cinema l’Arlequin.

Ce film, c’est d’abord l’histoire d’un conflit entre deux femmes, Ebubechukwu (Omoni Oboli) et Olaide (Funke Akindele) qui se détestent copieusement. Une guerre de femmes née du fait que l’une (Ebubechukwu) estimait que l’autre, qu’elle considère comme une paysanne parvenue, ne méritait pas de vivre dans le quartier, dans la classe sociale à laquelle est appartient. Femme chic née d’une famille aisée, Ebubechukwu veut que sa fille suive son exemple. Le hasard a voulu que leurs enfants fréquentent la même école. Ce qui, naturellement, crée les conditions d’attiser leur conflit. Mais, ce qui était parti pour être une guerre sans fin va, progressivement, se transformer en une grande amitié entre les deux femmes et leurs deux familles.

Cette comédie de 90 minutes, réalisée par Omoni Oboli, met en scène (outre Funke Akindele et Omoni Oboli elle-même), Ayo Makun, Alvin Abayomi, Adetola Anifalaje, Michelle Dede, Yul Edochie, Sharon Ooja.

Au festival Nollywood Week Paris, qui met en lumière le meilleur du cinéma nollywoodien, ‘’Moms at war’’ est en compétition avec sept autres films que sont ‘’Light in the Dark’’, ‘’Lara and the Beat’’, ‘’Knock Out Blessing’’, ‘’King of Boys’’, ‘’God Calling’’, ‘’Up North’’, ‘’Oga Bolaji’’.

M. J.

Laissez un commentaire