Accueil Cinéma Osita Iheme : « Je suis né normal, je ne sais pas...

Osita Iheme : « Je suis né normal, je ne sais pas pourquoi je n’ai pas grandi »

479
0

L’acteur de Nollywood Osita Iheme surnommé ‘‘Pawpaw’’ a choisi son compte Tweeter cette semaine pour faire quelques révélations sur sa vie. Dans un long exposé, il a d’abord tenu à faire une mise au point à propos de sa taille. « Je suis né normal », a-t-il commencé. « A ma naissance, j’étais un bébé normal. Mais je ne peux pas dire à quel moment j’ai cessé de grandir en taille. Plus tard, je me suis retrouvé comme je suis », a-t-il dit.

Avoir une taille aussi petite n’est pas toujours facile à vivre. Surtout lorsqu’on connaît une enfance difficile : Osita a perdu son père très tôt. A partir de là, les choses n’ont pas été faciles pour lui. Il a fallu se battre pour sortir de la rue, à Aba (près de Port Harcourt). « Si mon papa avait été là, je sais que j’aurais réalisé mes ambitions académiques. Je voulais atteindre le niveau du doctorat. Et il y a tant d’autres choses que je voulais faire s’il était vivant. Cela me fait vraiment mal au cœur ».

Mais grâce à l’amour de sa mère et son courage, Osita Iheme a réussi à sortir de la rue pour devenir ce qu’il est aujourd’hui. « Ma mère était très travailleuse et déterminée. Quand j’ai perdu mon père, elle nous a élevés seule. Elle a pris soin de tout le monde à elle seule. Comme un homme. Elle a tout fait pour que je devienne quelqu’un dans la vie et je remercie Dieu aujourd’hui qu’elle ne soit pas déçue », poursuit-il.

Aujourd’hui, il figure parmi les stars du cinéma nollywoodien et gagne bien sa vie. Mais il pense toujours à son défunt père. « Mon père a été tué en 1990, dans des circonstances mystérieuses. J’étais encore très petit. Je ne peux pas vraiment dire grand-chose sur lui ni sur les circonstances de sa mort. D’après ce que j’ai appris, c’était un commerçant qui voyageait beaucoup. C’était un grand homme ».

’’Pawpaw’’ est le dernier des cinq enfants de sa mère. Deux de ses frères sont basés en Europe. Un autre est importateur. La seule femme du groupe travaille pour une compagnie pétrolière. Quant à lui, outre sa carrière au cinéma, Osita, à défaut de faire des études en Droit comme il en rêvait, il s’est inscrit dans une université où il suit une formation en informatique.

« Je suis à l’école maintenant parce que si j’avais obtenu le soutien que je voulais quand j’étais enfant, j’aurais poursuivi mes études jusqu’au niveau du doctorat. J’étais censé étudier le droit ; c’est un domaine que j’aime tant ». Malgré le sort, qui ne lui a pas permis de réaliser son rêve de barreau, il lui reste désormais le cinéma pour jouer le rôle d’avocat.

C. Simba

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici