C’est l’info mode de la semaine : Pathé’O a ouvert le défilé de la nouvelle collection ‘’Croisière 2020’’ de Dior le lundi 29 avril dernier dans le vieux palais Badi de Marrakech, au Maroc. La maison Christian Dior ouvre ainsi ses portes au couturier ivoirien. Et la rencontre va au-delà du simple cadre du défilé, c’est une collaboration entre Pathé’O et Dior. « A l’heure actuelle, tout le monde parle surtout de différences et personne ne s’intéresse à nos points communs », a confié Maria Grazia Chiuri à des journalistes avant le défilé. Ensemble, les deux maisons de couture ont décidé de rendre hommage à un symbole qui fait l’unanimité en Afrique et même dans le monde : Nelson Mandela. Habilleur de l’ancien et charismatique président sud-africain, le créateur ivoirien a été choisi pour proposer une étoffe qui épouse l’esprit Mandela et le modèle qui va avec.

« J’ai imaginé la chemise en regardant celles que portait Mandela. Mais avec le Président Mandela, il y a eu beaucoup de motifs et de couleurs. Et pour ce modèle, j’ai opté pour le ‘’mousseté’’ qui est un tissu que nous avons imaginé, façonné. C’est vraiment une invention de La Maison Pathé ’O. Le ‘’mousseté’’ peut être associé à d’autres motifs car à l’origine, il est un peu plat avec de petits motifs. Nous l’avons donc imaginé en deux tons. Et comme le dos est un peu plat, il fallait mettre l’image du président Mandela derrière pour lui rendre hommage. Il me fallait imaginer une chemise qui colle un peu à son image. Nous avons une chemise en deux tons : des carreaux côté face et du ‘’mousseté’’ sur le dos avec bien entendu l’effigie du président Mandela », explique Pathé’O. Une idée qu’a parfaitement épousée la maison Dior, écrin du luxe français.

Tout est parti d’une visite que la créatrice italienne Maria Grazia Chiuri, directrice artistique chez Dior Haute Couture a rendue à l’atelier de Pathé’O d’Abidjan-Treichville le 8 février dernier. Séduite par le génie inventif du Ciseau d’Or 1987 d’Uniwax, Mme Chiuri lui propose une collaboration pour sa collection ‘’Croisière 2020’’. Traditionnellement, les motifs ‘’moussetés’’ de Pathé’O sont réalisés de façon manuelle par les teinturières de Treichville. Mais, pour la collaboration avec Dior, les deux maisons de couture décident de confier la fabrication à Uniwax, la grande maison de pagne de qualité installée à Abidjan depuis les années 60.

A Marrakech, le modèle ‘’Hommage à Mandela by Pathé’O’’ a donné le top départ du défilé de la collection ‘’Croisière 2020’’ de Dior. Un beau clin d’œil que la maison de couture française fait à l’Afrique. Elle a aussi monté ses nouveaux vêtements en revisitant les traditionnelles toiles de Jouy avec des imprimés traditionnels de wax.

O. A. Kader

Laissez un commentaire