Accueil Fashion Pathé’O, un Éléphant d’or, 34 ans après le Ciseau d’or

Pathé’O, un Éléphant d’or, 34 ans après le Ciseau d’or

1804
0

Pathé’O n’en finit pas de glaner les fruits de tout ce qu’il a semé depuis 50 ans de carrière. Les derniers sont venus de la promotrice d’Afrik Fashion Show, Isabelle Anoh. Samedi dernier, au palais des congrès du Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, elle a tressé de nouveaux lauriers au doyen des couturiers ivoiriens. En lui décernant un trophée, un éléphant en bronze, elle a rendu un bel hommage au Ciseau d’Or 1987.

Le pachyderme, symbole longévité et de prospérité, a été remis à Pathé’O par les mains de la ministre d’État, ministre des Affaires étrangères Kandia Camara, du ministre Tourisme et des Loisirs Siandou Fofana et du ministre de la Promotion des PME, de l’artisanat et de Transformation du secteur informel, Félix Anoblé.

Le patron de la marque cinquantenaire a traduit toute sa gratitude aux initiateurs et a terminé ses remerciements en exprimant une importante doléance aux ministres présents. « Je vous demande simplement de porter ce que nous créons », a-t-il imploré.

Avant de recevoir son trophée, Pathé’O a présenté une magnifique collection, pour le bonheur des invités d’Afrik Fashion Show 15. Il a sorti le grand jeu. Dans un contexte sanitaire et sécuritaire délicat, le sage de la création africaine prône la pureté de l’esprit pour un avenir radieux. Il a dévoilé sa collection faite de tenues blanches pour symboliser la sagesse et la fraîcheur.

La particularité chez le couturier de Treichville à Abidjan, c’est qu’il travaille en grande partie sur les matières africaines, notamment le pagne imprimé, le pagne tissé comme le Faso Dan Fani, le voile teinté, le bazin, l’indigo… Ses habits se remarquent par leurs finitions impeccables et le réalisme dans la confection. En un mot comme en mille, Pathé’O fait du portable.

C’est depuis 1977 que Pathé’O s’installe à son compte après une formation aux métiers de la mode entamée en 1969. La révélation arrive le 14 mars 1987 lors de la première édition des Ciseaux d’Or organisée par la firme de textile, Uniwax. Pathé’O bosse sur le pagne ‘’L’oiseau rare’’ et sort un modèle exceptionnel mais simple qu’il fait porter au mannequin Angèle Zaka. Au final, il remporte le Ciseau D’Or. C’est le démarrage d’une immense carrière internationale dans la mode.

Des reines de la beauté aux Présidents en passant par des artistes, des diplomates et autres directeurs de sociétés, Pathé’O habille toute l’Afrique. Et l’ancien président sud-africain Nelson Mandela a été d’un soutien inestimable dans la promotion de la marque Pathé’O.

O. A. Kader

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici