Plus rien ne va pas entre Paul Madys et Serges Kassy. Les deux chanteurs reggae, qui étaient pourtant des fidèles compagnons au sein de la galaxie patriotique, se regardent désormais en chien et faïence.

Leur discorde remonte à 2011 à la suite de la crise post-électorale. Invité de l’émission Actu Culturelle de la chaine panafricaine NTV, entre autres sujets, Paul Madys a été interrogé, par le présentateur Pinto Yao, sur ses relations avec Serges Kassy. Sa réponse n’a pas été tendre avec son collègue. « Je ne peux même pas prononcer le nom de ce monsieur », a-t-il déclaré d’entrée de jeu d’un ton sec.

Puis, il a continué : « Certes, on était tous dans la galaxie patriotique, mais on ne travaillait pas ensemble pour la même cause. Certains travaillaient pour détruire leurs amis. Et ce monsieur en faisait partie ». Au regard de cette réaction, il apparaissait clairement que les dissensions étaient profondes entre les frères d’hier.

Tout feu, tout flamme sur le plateau, le chanteur a craché ses vérités sur ce qui l’oppose à Sergent. « Je ne dirai pas tout, parce que je suis sur un plateau de télévision. Quand tu dis que celui-là est mon ami, mon frère, même à la mort, vous êtes ensemble. Là où, ils n’ont pas pu être, moi j’étais là-bas, ils devraient me dire bravo. Malheureusement, quand ils sont arrivés à Paris, je suis devenu leur ennemie. Ce qu’ils ont oublié, c’est que pendant la crise de 2011, il fallait montrer sa fidélité jusqu’au bout à notre mentor, mon père l’ex-président Laurent Gbagbo. Et j’ai été avec lui jusqu’au bout. Mais avant le 11 avril, certains d’entre nous avaient déjà pris la poudre d’escampette. Et d’autres m’ont vu dans le ‘’feu’’, ils m’ont abandonné. Le 16 avril 2011, lorsque j’arrive à Accra, ils m’ont présenté leurs excuses. C’était méchant. Et si je n’avais pas survécu ?… »

Poursuivant son récit des faits, Madys dira : « Le comble, c’est que lorsque ce monsieur arrive à Paris, il fait le tour de la France pour me salir. Je vais lui dire, si tu veux que les gens t’acceptent parce que tu te reproches certaines choses, c’est mieux de leur dire la vérité. Il n’avait pas besoin de me salir pour avoir un nom. Ce n’est pas digne d’un faiseur de reggae ou d’un rasta ».

A la question de savoir si parmi les multiples raisons de sa guerre avec l’enfant de Port-Bouet, il n’y avait pas une affaire de femme, sa réponse a jailli tout de suite : « Non pas tout ! Ce monsieur ne peut jamais se comparer à moi en matière de femme. Là où je passe, il ne peut même pas passer là-bas », a-t-il laissé entendre.

Paul Madys, ce qu’il appelle « l’acharnement de Serges Kassy » contre sa personne trouverait son origine, en grande partie, dans sa décision de revenir en Côte d’Ivoire afin de prendre part au processus de réconciliation nationale.

« Quand j’ai décidé de rentrer au pays, c’était fini pour moi. J’entendais çà et là, Paul Madys est un traitre. Il a trahi la lutte, ses amis de combat. Tantôt, on disait que je suis rentré pour ‘’manger’’. Alors que je loue une maison, je n’ai pas de voiture… Donc, qu’est-ce qu’il appelle ‘’je mange avec le pouvoir ? »

Aujourd’hui, le reggaeman, qui a fait une marche pour la paix d’Abidjan à Korhogo avec Boklay et Jayrico affirme que même si Serges Kassy lui tendait la main pour une réconciliation, il sera très méfiant vis-à-vis de lui.

Top Visages Live est entré en contact avec le mis en cause. Mais Serges Kassy n’a pas voulu s’étaler sur ce sujet : « Je n’ai vraiment pas le temps pour ce jeune homme… » s’est-il contenté de dire. Et c’est tout dire.

Vivement que les deux chanteurs fument le calumet de la paix pour le bonheur des nombreux mélomanes qui apprécient leur musique de part et d’autre.

Charly Légende

Laissez un commentaire