‘’Hakilitan’’ est une fiction documentaire du réalisateur burkinabè Issiaka Konaté. Il a été projeté à la presse au Ciné Neerwaya de Ouagadougou le lundi 25 février à 8 heures. Le film est en compétition dans la catégorie documentaire-fiction long métrage. « Je crois qu’on ne fait pas un film pour la recherche des récompenses. Mais le plus important, c’est que l’œuvre soit intemporelle ou atemporelle, c’est-à-dire qu’elle résiste au temps. Un prix, c’est toujours un plus, un bonus », a répondu Issiaka Konaté quand on lui a demandé s’il était confiant pour décrocher l’étalon d’or dans sa catégorie. Il a ajouté ensuite : « C’est une épreuve qui est capricieuse, fragile et qui demande d’être disponible. J’ai pris 9 ans pour faire ce film. C’est comme si cette œuvre ne voulait pas s’offrir à moi. Il y a eu la patience ».

Au-delà, il y a l’individu dans une dimension physique, métaphysique et spirituelle. Le documentaire parle de l’homme primitif et de celui dit moderne chez qui la technologie commence à tout bouleverser. « Désormais nos mémoires se trouvent à l’extérieur. On l’a confiée au système androïde », explique le réalisateur. Son film pose la même interrogation sur la conservation. Plus on accumule des données sur notre vie, plus ces données deviennent impérissables. C’est cette perspective de conservation et de mémoire qui est évoquée dans le film.

Issiaka Konaté est auteur de plusieurs courts métrages et de films publicitaires. ‘’Hakilitan’’ est son premier long métrage.

Laissez un commentaire

WhatsApp chat