L’étau n’en finit pas de resserrer sur R. Kelly. Les déboires du chanteur semblent prendre une tournure dramatique. Ruiné, il n’a plus rien « pour payer quoi que ce soit ». Or il a un procès en cours. Il a donc besoin d’argent pour faire face aux différents frais y compris les pensions alimentaires à verser à Andrea, son ex femme. C’est pourquoi il avait souhaité obtenir le droit de sortir des Etats-Unis pour aller donner des concerts aux Emirats Arabes Unis. Ça lui permettrait de renflouer ses caisses. Mais hélas ! Les Emirats ne veulent pas de lui sur leur sol à cause de cette affaire « d’agression sexuelle aggravée ». On apprend même que la famille royale a nié l’avoir invité. C’est tout dire.

Par ailleurs, selon le magazine The Blast, Midwest Commercial Funding, la société propriétaire de la maison qui sert de studio d’enregistrement à R. Kelly, réclame des arriérés de loyer qui s’élèveraient aujourd’hui à 173.855,08 dollars (environ 100, 662 millions de franc CFA). Vu la situation actuelle du chanteur, elle s’est adressée à la Major Sony. La maison de disques doit encore à l’artiste des royalties qui s’élèvent à 264.535 dollars (153,165 millions de francs CFA). Mais comme, en saisissant ses comptes bancaires, le propriétaire de la maison a déjà récupéré une bonne partie des arriérés de loyer, Sony pourrait décaisser ce que R. Kelly reste lui devoir.

A Abidjan, on dirait  »Eéh, l’homme n’est rien ! »

R. J.

Laissez un commentaire