Rama Yade est de retour en France. Il y a un peu plus de deux ans, l’ex-secrétaire d’État de Nicolas Sarkozy chargée des Affaires étrangères et des droits de l’homme, avait décidé de changer d’air. Après son échec pour la présidentielle en France (Elle n’avait obtenu que 353 signatures sur les 500 nécessaires pour être candidate), elle est allée vivre deux ans à Washington (Etats-Unis).

« J’avais envie d’élargir mes horizons, de tenter des expériences nouvelles. Alors j’ai décidé de partir aux Etats-Unis. Mon vieux rêve américain. Après 10 ans de vie politique, 10 ans à tout donner. J’avais besoin de prendre du recul, mieux comprendre le monde. J’ai pris ma petite Jeanne de 5 ans sous le bras. Direction Washington », a-t-elle confié à Gala.

Là-bas, elle a commencé à travailler pour la Banque mondiale. « Comme j’avais déjà effectué une courte mission pour la Banque mondiale, j’ai prolongé notre collaboration, sur les questions de capital humain en Afrique (éducation, handicap, sports…). J’ai plus tard rejoint le think tank (groupe de réflexion) Atlantic Council ». Ses missions pouvaient donc l’emmener en Afrique. C’est ainsi qu’on l’a aperçue, en janvier 2019, à Dakar lors de la cérémonie de remise du Ballon d’Or africain.

Aujourd’hui, elle est rentrée en France. Sans doute pour rapprocher sa fille de son père. Depuis quelque temps, Rama Yade est séparée de son mari Joseph Zimet. Entre temps, le président Emmanuel Macron, qui avait mis longtemps à remplacer Sibeth NDiaye (devenue porte-parole du gouvernement), a choisi Joseph Zimet pour être son Conseiller pour sa communication nationale.

Rama Yade et Joseph Zimet avec leur fille Jeanne. C’était en 2014.

Mais pour Rama Yade, il n’est plus question de rentrer dans la sphère politique. « Dans cette nouvelle vie, loin de la politique, j’ai retrouvé une certaine maîtrise du temps. Notamment pour les amis si longtemps négligés. Pour la réflexion, j’enseigne à Sciences po. Je me réarme intellectuellement, mais je ne cherche pas à remonter sur le ring politique. Je vis au jour le jour.»

R. Jordan

 

Laissez un commentaire