Entre Samuel Eto’o et Joseph-Antoine Bell, ça ne va toujours pas. Alors qu’on croyait que les deux légendes du football camerounais avaient mis balle à terre, la guerre semble avoir repris entre eux. L’illustration en a été donnée malheureusement (encore) cette semaine. Mercredi, lors de la séance de travail du comité d’organisation du CHAN 2020 au Cameroun, Eto’o a royalement évité d’être en contact avec Bell. Alors que son nom et son siège étaient placés juste à côté de Jospeh-Antoine, l’ex buteur du Barça a préféré prendre plutôt la place réservée au président du TP Mazembé, Moise Katumbi. En laissant libre le siège qui lui était initialement réservé, il a violé le protocole et installé un climat tendu entre lui et l’ancien gardien des Lions Indomptables.

 

Ce qui est considéré comme une guerre entre les deux hommes a commencé en 2018. A l’époque, Bell avait dénoncé la trop grande implication de Samuel dans les grandes décisions de la fédération camerounaise de football. Ensuite, lors de l’élection à la présidence de la FECAFOOT, Eto’o s’est opposé à sa candidature et soutenu l’adversaire d’Antoine Bell. Entre temps, l’ex buteur a publié sur les réseaux sociaux ses échanges privés avec lui à propos du poste de directeur technique national. Depuis, les deux hommes se sont envoyé des piques par médias interposés. Et, apparemment, la guerre n’est pas finie entre eux.

C. S.

Laissez un commentaire