Au moment où s’ouvre la 72ème édition du festival de Cannes (ce mardi), nous revenons sur un film et une actrice qui ont créé le buzz ici en 1992. Révélation du festival, Sharon Stone est arrivée pour la première fois sur la Croisette pour présenter le film Basic Instinct, de Paul Verhoeven. Ce film événement a été projeté en ouverture du festival dans une ambiance sulfureuse.

 

Il y a 27 ans, à Cannes, c’est la grande sensation. Le film dont tout le monde parle est sur la Croisette : Basic Instinct, sorti quelques semaines plus tôt aux Etats-Unis, est au centre de toutes les conversations. Chacun est impatient de le voir, ce film qui deviendra culte, surtout à cause d’une séquence qui marquera à jamais Hollywood : c’est cet instant où Sharon Stone croise et décroise les jambes au cours d’un interrogatoire de police, alors qu’elle ne porte pas de culotte. Un jeu de jambes devenu célèbre. Un geste qui a fait entrer dans l’histoire du cinéma Sharon Stone qui était alors une jeune actrice peu connue. Elle sera ainsi élevée au rang de sex-symbol.

Basic Instinct raconte l’histoire du meurtre d’un homme, riche rock star, assassiné à coups de pic à glace, par une jeune femme, Catherine Tramell (Sharon Stone) pendant qu’ils faisaient l’amour. L’enquête est confiée à un officier de police, un certain Nick Curran (Michael Douglas). Le flic tombe sous le charme de la belle, suspecte numéro 1. Va s’engager alors entre les deux une relation amoureuse torride.

Certes, Basic Instinct a rencontré un vague de controverses à sa sortie, mais il reste un film qui a marqué l’histoire du 7ème art.

M. Jésus

 

Laissez un commentaire

WhatsApp chat