Les tresses en Afrique se pratiquent depuis les temps anciens. Et Serena Williams sait que, dans la tradition africaine, les tresses se transmettent de mères en filles. « Les anciens tressaient leurs enfants, les enfants regardaient et apprenaient d’eux. La tradition des liens s’est perpétuée pendant des générations et a rapidement traversé le monde. Je suis honorée de partager cette expérience de ces liens avec ma propre fille », écrit-elle.

R. J.

 

Laissez un commentaire