C’est une triste nouvelle qui vient de frapper l’univers de la mode ivoirienne, et particulièrement le mannequinat ! Le Top Model Sonia Tra est décédée au petit matin ce mardi 30 juin 2020 à Yopougon, à Abidjan.

Cela faisait trois ans environ que Sonia Tra était malade. Elle était devenue faible et avait réduit ses sorties en public. Même dans la sphère des mannequins, elle n’ouvrait sa porte qu’à un cercle très restreint d’amis comme Omran Dally, Jean-Paul Daffo. Ces derniers la faisaient sortir de temps en temps pour déjeuner, diner ou simplement pour de petites balades, histoire de lui faire changer d’air.

« Sonia a été très courageuse. Tout le temps où on restait ensemble, elle ne s’est jamais plainte de quelque chose. Tout dernièrement, elle nous a dit qu’elle avait besoin d’un fauteuil roulant. On s’affairait à le faire, mais la suite est la triste nouvelle qui est tombée ce matin. Je crois qu’elle voulait nous voir pour nous dire au revoir », regrette Jean-Paul.

Dans le groupe WhatsApp des anciens mannequins, nous sommes tombés sur un message d’un des membres qui a écrit ceci après sa dernière visite à Sonia : « Bonjours à tous ! Je tiens à vous informer que l’état de santé de Sonia s’est empiré. Je suis passée chez elle pour la voir. Elle est retournée en famille à Yopougon. Elle n’a pas pu venir me saluer au salon. J’ai été obligée d’entrer la voir dans la chambre de sa mère où elle dort, car elle est très fatiguée. Elle a beaucoup maigri. Pour ceux qui se demandent de quoi elle souffre, je ne saurais vous répondre exactement ».

Bien que ses amis proches sont restés muets sur le mal qui l’a emportée, certaines langues évoquent cependant l’anémie ou un cancer du sang. D’autres parlent aussi de ‘’maladie mystique’’ car « son frère serait aussi décédé d’un mal similaire ». « Je crois sincèrement que Dieu a rappelé Sonia. C’est une libération pour cette fille, car elle souffrait vraiment, même si elle ne laissait rien transparaitre », fait remarquer Jean-Paul.

Issue de famille modeste, Mlle Tra avait du mal à joindre les deux bouts depuis le début de la maladie. L’Association de créateurs de mode de Côte d’Ivoire (ACM-CI) et ses collègues modèles l’ont assistée à plusieurs niveaux.

C’est dans les années 2000 que Sonia Tra fait son apparition dans le mannequinat. Elle est découverte par le couturier Etienne Marcel qui la prend sous son aile. Après Cady Wassa et Rama, Sonia a été la 3è muse d’Etienne Marcel. Coachée par Paolo à ses débuts, c’est aussi Etienne qui lui impose les cheveux coupés courts qui seront sa marque.

Après le designer, Sonia fréquente l’agence Chanel. C’est là-bas que l’ancien mannequin Bruno Yéoulou la remarque et la confie à son ami Carlos Hazel qui la perfectionne.

Talentueuse et fonceuse, Sonia sillonnera de nombreux podiums et séduira à chaque passage. Ils sont rares les créateurs qui n’ont pas sollicité sa silhouette et ses longues jambes pour mettre en relief leurs créations.

Pathé’O, Gilles Touré, feu Eloi Sessou, Anderson D… ont été tous charmés par la prestance et le style unique de Sonia Tra. Elle a été pendant longtemps le seule top model ivoirien à pouvoir courir sur des hauts talons des loges jusqu’au podium. « Sonia aimait son travail et s’impliquait beaucoup dans tout ce qu’elle faisait. Elle était très sympa et sans histoire. Elle n’était pas matérialiste », a reconnu le chorégraphe de mode Carlos Hazel. Avec sa disparition, la mode ivoirienne perd l’une ses meilleures ambassadrices. Adieu Sonia !

Omar A. Kader

Laissez un commentaire