Dans ses deux ateliers de confection d’Abidjan Treichville, Tim Création fait parfois des folies qui surprennent. On a pu le vérifier lors de sa prestation à Paris pendant Les Nuits de la Mode le 22 avril dernier. Contrairement à son habitude, Tim a présenté une collection faite à base de pagnes tissés africains.

Reconnu comme le styliste façonneur par excellence du pagne imprimé, Tim Création a créé la surprise le 22 avril 2017 à l’hôtel Renaissance à La Défense à Paris. Exit donc les wax et autres pagnes hollandais, le couturier ivoirien a présenté dans un défilé intitulé Les Nuits de la Mode, des tenues montées à partir de tissés africains. C’est une collection soyeuse et multicolore baptisée Arc-en-ciel. On y retrouve les vêtements confectionnés dans les pagnes traditionnels de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Sénégal, du Mali et du Ghana. « Dans de nombreux pays africains, le pagne imprimé est beaucoup, mais ce n’est pas une matière d’origine africaine. Comme le défilé se déroulait en occident, je voudrais montrer qu’on a nos tissus ici en Afrique. On a quelque chose de spécial, de beau. Ces pagnes sortent de l’ordinaire et ils sont faits main par des Africains», explique Tim.

Arc-en-ciel est une édition limitée d’habits de haute couture. Ce sont d’ailleurs des pièces uniques qui ne sont pas à reproduire. Mais pour rassembler beaucoup de monde autour de son projet, Tim Création a élaboré une collection mixte.

Les femmes sont servies par des robes réalisées dans des pagnes tissés de la Côte d’Ivoire et du Ghana. Ils sont savamment associés à la mousseline et à la dentelle pour donner quelque chose de chic. Ce sont des modèles glamour qui font penser aux cérémonies de grands soirs. Mais ce qui est rassurant, c’est que toutes les tenues présentées font très habillé. Chez les hommes, le Faso Dan Fani et la toile en coton glacé se côtoient allègrement pour donner des vêtements portables et richement décorés.

Au défilé Les nuits de la Mode qui s’est déroulé à l’hôtel Renaissance à La Défense à Paris, il y avait du beau monde. Ce qui constituait de bonnes opportunités que Tim Création a bien saisies. «J’ai échangé avec de nombreux acheteurs et promoteurs qui sont intéressées par ma marque. Je me dis que la mode est universelle. Alors, il me faut montrer des tenues qui intéressent les occidentaux », dit le créateur ivoirien.

Avant  son fashion show de La Défense dans la capitale française, Tim a passé au Festival N’zassa mode d’Abidjan, au Black Fashion Week de Montréal et Paris. Ces derniers évènements sont initiés par Adama Paris. C‘est ce qui caractérise Tim Création qui se bat pour imposer sa marque aux quatre coins du monde. Il a déjà une représentation à New York aux États-Unis. Dans ses projets, le créateur compte installer une boutique à Paris et ouvrir une école de couture pour faire la promotion de la jeunesse. «Je souhaite que nos autorités font un peu attention à la mode africaine. Beaucoup d’entre elles renouvellent souvent leurs garde-robes en Europe. Cela ne sert à rien, car elles peuvent nous faire confiance. Cela nous permettra aussi d’avoir les moyens pour faire des merveilles. Notre continent regorge de designers talentueux, à qui nos autorités peuvent faire confiance», lance-t-il.

 

Par Omar Abdel Kader

 

kadertani@topvisages.net

Laissez un commentaire