«Jadis, une jeune femme malinké prénommée Djénéba, à la beauté époustouflante et habitée d’une grande sagesse, se retrouva propulsée reine, héritière directe du trône du pays Mandingue suite au décès de son frère Mamadi, alors Roi et qui n’avait pas eu de descendance ». C’est autour de cette trame que Steeven Haircut a dévoilé ses nouvelles créatures à Bruxelles, en Belgique le 20 avril dernier.

Dans la capital belge (et aussi de l’Union européenne), le créateur ivoirien a présenté ‘’Dakan’’ (Destin, en bambara), sa nouvelle collection de coiffure au cours d’un défilé de haute coiffure en faveur des enfants autistes. L’évènement s’est déroulé à Africa Museum, un musée bruxellois dédié à l’Afrique.

La présentation des œuvres de Steeven a suivi l’itinéraire d’une cérémonie du sacre du fils de la Reine que le public, trié sur le volet, a découvert lors de ce défilé. Il y a eu plusieurs étapes sous la bienveillance des deux nourrices du Prince, la protection des deux fidèles guerriers de la Reine, et la garde de six guerriers de la Cour Royale. Et tout cela matérialisé par des coiffures et coiffes qui rappellent l’Afrique des royaumes.

A travers ces créatures exceptionnelles, le doigté magique de Steeven Haircut a achevé de convaincre. C’est tout naturellement dans un tonnerre d’applaudissements que le coiffeur ivoirien a quitté le mythique Africa Museum de Bruxelles.

O. A. Kader

Laissez un commentaire

WhatsApp chat