Communément appelé Hollandais, Vlisco a bouclé les festivités de ses 170 ans le samedi dernier au Sofitel Hôtel Ivoire. C’était un grand fashion show qui a drainé du monde.

C’est comme si le Tout-Abidjan s’était donné rendez-vous le samedi 26 novembre au Palais des Congrès du Sofitel Hôtel Ivoire pour la clôture des festivités marquant le 170 ième anniversaire de Vlisco. Ministres, députés, maires, directeurs de sociétés, Miss, artistes, couturiers, mannequins, hommes des médias et personnes anonymes ont répondu présents à l’invitation de la marque de pagne. Tout ce beau monde a assisté à un véritable fashion show qui ne manquait pas d’attrait. Dès le hall du Palais des congrès, une belle exposition de super wax replonge le visiteur dans ce qu’on pourrait appeler les merveilles du passé du pagne Vlisco. Dans les années glorieuses de l’histoire du pagne hollandais, on se remémore avec Mari capable, Awoulaba, Si tu sors je sors, Hortense Aka Angui, L’œil de ma rival, Les fleurs de l’amour, Bobodouma ou Addis-Abeba. Qui sont quelques pagnes qui ont forgé la légende de Vlisco et qui ont fait la fierté de la femme africaine. Chacun contemplait ces lots de pagne avec toutes les histoires qui les entourent. Passé cette étape, dans la salle, le savant décor plonge les invités dans le rêve. Un rêve sublimé par les magnifiques créations d’Eloi Sessou, Yioma, Céline Koby, Patricia Waota, Esther Konan et Reda Fawaz. C’était un beau casting de créateurs qui ont séduit la salle. L’autre point saillant de ce fashion show des 170 ans du pagne hollandais, c’est la tomba qui a permis à des invités de repartir chez eux avec des pagnes.

Par Omar Abdel Kader 

kadertani@topvisages.net

 

 

Laissez un commentaire