Le Comité National pour la Promotion des Activités et Professions d’Esthétique de Côte d’Ivoire (CONAPAPECI) vient de lancer la première édition du Salon International de la Beauté d’Abidjan (SIBA). Il se tiendra les 9, 10, 11 juin prochains.

Au cours d’une conférence de presse, le 6 mars dernier, en présence de Yao Gervais Brou, Directeur de Cabinet du secrétariat d’Etat auprès du ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, du Docteur Pierre Adou Kaoudio, Président du comité scientifique du salon, et de plusieurs associations de la coiffure et de l’esthétique, Mme Biégny Victoire, commissaire générale du SIBA a donné les différents objectifs de ce salon.

« En Côte d’Ivoire, l’artisanat, qui regroupe les bijoutiers, bottiers, chapeliers, coiffeurs, cordonniers, costumiers, couturiers, esthéticiennes, fabricants d’articles textiles, horlogers, maquilleurs… représentent 40 % de l’emploi. C’est pourquoi, pendant ces trois jours, nous allons accorder une place de choix à promouvoir, valoriser ces métiers. Et informer le public de leur importance dans la croissance de notre économie », a déclaré Mme Biégny.

Pour les organisateurs, le Salon International de la Beauté d’Abidjan (SIBA) doit être le carrefour, le lieu de rencontres annuelles pour les artisans de la beauté. En plus des expositions, des formations aux métiers de la beauté, des concours, il y aura une conférence plénière sur le thème : ‘’L’artisanat de la beauté et la lutte contre la pauvreté en Afrique’’.

Avec des sous-thèmes suivants : ‘’L’hygiène et l’artisanat de la beauté’’. ‘’L’artisanat de la beauté face à la problématique de la dépigmentation’’. ‘’Reconversion aux métiers de l’artisanat de la beauté : Comment s’y prendre ?’’ Et ‘’l’artisanat de la beauté et la E-technologie’’. A cet effet, le comité d’organisation attend près de 5000 visiteurs.

Charly Légende

 

Laissez un commentaire