Ces dernières années, au Congo, on estime que Werrason a perdu de son aura sur la scène musicale. Parce que, selon certains, il a dénaturé sa musique. Mais devant toutes les critiques qui s’abattent sur lui, celui qu’on appelle le Roi de la forêt semble serein et imperturbable.

Ce qui compte pour lui, c’est que, de toutes façons, tous ces jeunes qui ont du succès aujourd’hui sont sortis de chez lui : « Ils ont appris auprès de moi et ont reçu ma bénédiction », dit-il. Et de préciser : « Je suis le chef du clan Wenge Maison Mère ».

Dimanche 10 janvier, invité à s’expliquer sur Congo Web TV à propos des critiques, Werrason s’est appuyé sur sa chanson Block Cadenas sortie en 2014 pour montrer le travail de détection et de formation qu’il effectue au sein de son groupe.

C’est ainsi qu’il a révélé que Block Cadenas est avant tout un jeune guitariste qu’il a rencontré dans les rues à Kinshasa et qu’il a fait entrer à Maison Mère. Ensuite, ce dernier a participé à la réalisation de la chanson qui porte son nom, Block Cadenas.

Une chanson qui, selon Werra, a eu beaucoup d’impact sur les jeunes musiciens africains. Ce qui prouve que sa musique continue de plaire à la nouvelle génération. Pour en donner une autre preuve, il a brandi l’exemple des propos du Daïshi, le chef de la chine internationale.

Il a révélé qu’un jour, Yôrôbô lui a dit quelque chose d’édifiant : « Dj Arafat m’a tenu par l’épaule et m’a dit : c’est moi Arafat, oh ! Vieux, ta chanson ‘’Block Cadenas’’ chauffe chez nous. Je te dis, c’est grave en Côte d’Ivoire », a-t-il déclaré.

Pour rappel, Werrason a toujours considéré Arafat comme faisant partie de son école de formation musicale, Wenge Musica Maison Mère. Après la mort du Daïshi, il avait déclaré notamment : « Pour Dj Arafat, je dirai qu’il est de l’école Maison Mère. Il a dit lui-même qu’il apprécie Bill Clinton Kalonji qui vient de chez moi. Si d’autres artistes sont touchés par la formation reçue par Bill Clinton Kalonji, c’est très bien pour moi », s’est-t-il réjoui.

Dommage que le Roi de la forêt et le Roi de la chine populaire n’aient pas pu faire une collaboration. Ça aurait sûrement été royalement monstrueux !

C. Simba

Laissez un commentaire